Les Communistes d'Arcueil

Les Communistes d'Arcueil
Accueil
 
 
 
 

Nous serions tous des nantis !

La liste des boucs émissaires chargés d’endosser la responsabilité de la crise s’étoffe : le salarié dont «le coût du travail» serait exorbitant, le malade qui « coûterait trop cher à l’Assurance maladie » l’enfant et la famille qui ruineraient la Caisse d’allocations familiales, le retraité qui serait un «nanti», le demandeur d’emploi « flemmard et trop bien rémunéré ». Aucun d’eux ne trouve grâce aux yeux de ceux qui « aiment l’entreprise »et qui cherchent à faire des économies pour compenser les effets du pacte de responsabilité. Le nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, ancien banquier de la banque Rotchild, déclare ainsi que rien ne doit être tabou, pas même de revenir sur la nouvelle convention d’indemnisation eu égard à ce qui se passe dans les pays voisins (en Allemagne où l’on oblige des chômeurs à travailler pour 1€ de l’heure ou en Grande-Bretagne où se multiplient les contrats 0 heure). Pourtant la nouvelle convention d’indemnisation des privés d’emploi et des intermittents du spectacle que plusieurs syndicats ont refusé de ratifier à juste titre, se traduit par une baisse des droits pour la majorité des allocataires. Actuellement 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés du tout et près d’un tiers sont bénéficiaires des minima sociaux. Le problème du chômage est par dessus tout celui de la précarité, des licenciements et du manque d’offres d’emploi. Mettre à contribution les employeurs qui usent et abusent des emplois précaires, augmenter les salaires, assurer un revenu de remplacement à tous, rénover le service public de l’emploi sont autant de mesures nécessaires pour une autre politique de l’emploi. L’acteur public qu’est l’Etat ferait mieux de s’interroger sur ses propres responsabilités et se remettre en cause.

 

le 30 November 2014